Les différents types de revenus financiers

Au niveau des finances personnelles, il est possible de classer ses revenus dans 3 catégories : revenus principaux, alternatifs, et passifs… A quoi  cela correspond ? Explications.

revenus passifs alternatifs

Les revenus principaux

Les revenus principaux sont ceux dont nous disposons tous. Il s’agit des salaires issus de notre travail, pour lequel nous nous levons quotidiennement. La somme gagnée est toujours la même ou presque, selon l’emploi occupé. Il est difficile, sauf en cas de changement d’employeur, d’augmenter significativement ces revenus. Ils se composent du salaire, et des éventuelles primes.

Ces revenus sont pour moi la BASE d’une situation financière. Ils doivent permettre de payer le loyer, les dépenses quotidiennes, bref, ils sont indispensables.

Les revenus alternatifs

Les revenus alternatifs sont un complément de revenus, dont les sources peuvent être très diverses :

– Second emploi à temps partiel,

– Création d’entreprise,

– Blogging,

– Ventes sur internet, …

En bref, des revenus issus d’activités qui demandent du temps. Les revenus alternatifs permettent de compléter ses revenus principaux. Les avantages sont nombreux : être moins dépendant de son travail, pouvoir réinvestir ses revenus, mais également la fierté d’augmenter ses revenus par soi-même.

Les revenus passifs

Ha, les revenus passifs… Nombreux sont ceux qui souhaitent couvrir leurs dépenses avec des revenus passifs, et ainsi devenir rentier ! Les revenus passifs sont des entrées d’argent automatiques, sans que cela demande la moindre action.

Personnellement, ce n’est pas mon objectif. Je souhaite augmenter mes revenus passifs pour pouvoir ensuite libérer plus de temps afin de profiter de la vie, mais tout en gardant une activité professionnelle.

Les revenus passifs peuvent être issus de :

– Immobilier

– Bourse

– Placements et assurances vie, …

Voila, petit tour d’horizon des différentes sources de revenus. Ma ligne de conduite est d’augmenter mes revenus alternatifs afin de toujours les réinvestir, et par conséquent d’augmenter les revenus passifs.

Laissez un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *