Pour gagner plus, j’ai quitté mon patron !

Et voilà ! Après plus de 6 ans au sein de la même société, j’ai quitté mon patron. Cela explique mon manque de publications ces dernières semaines, étant investi à fond dans mon nouvel emploi. A une époque où le marché du travail n’est pas le plus simple, j’ai tout de même décidé de changer de travail pour gagner plus : gagner en qualité de vie, mais aussi, financièrement. Voici tous les détails !

Pourquoi je voulais changer

J’étais ingénieur dans une des 3 plus grandes société du BTP en France. Après plus de 6 ans, j’avais perdu en motivation dans mon travail. Je n’avais plus aucune perspective d’évolution (un seul poste au dessus du mien, et la personne en place ne comptant pas changer…), et mes perspectives d’augmentation étaient proches de zéro. Concernant le rythme de travail : c’était incroyable ! Des journées de 11h, travailler le weekend et parfois pendant les congés, avec une grosse pression.

J’avais la désagréable sensation de ne pas gagner assez pour le temps et l’énergie que je consacrais à mon travail. A partir de ce constat, je me suis mis en quête de trouver un poste mieux payé, idéalement plus proche de chez moi, et me laissant plus de temps pour développer mes autres sources de revenus.

De plus, changer d’emploi est parfois la seule solution d’avoir une augmentation de salaire significative, représentant l’équivalent de plusieurs années d’augmentation de la société dans laquelle on est employé.

Recherche active et nouveau job

Entre ma prise de décision et mon intégration dans ma nouvelle entreprise, plus d’un an s’est écoulé. J’étais très exigeant sur les postes visés : aucun intérêt de quitter une boite dans laquelle je ne me sentais pas bien pour démarrer un travail qui ne me motiverait pas plus. J’ai passé des entretiens dans différentes entreprises, avant de trouver celle qui me convient le plus. Changer d’employeur, c’est aussi sortir de sa zone de confort et se lancer de nouveaux challenges : du sang frais, de quoi se re-booster ! Et également acquérir de nouvelles compétences, ce qui est bon pour le développement personnel.

Négociation et départ

Afin de limiter la prise de risque lors de mon départ, j’ai demandé une rupture conventionnelle plutôt que de donner ma démission. La différence : donner sa démission ne donner pas le droit par la suite de toucher les allocations chômage, alors que la rupture conventionnelle le permet. Ne sachant pas forcément de quoi l’avenir est fait, j’ai préféré couvrir mes arrières…

J’en ai également profité pour négocier ma prime de départ. Près de 6000€ après de nombreuses négociations… Garder quelqu’un de peu motivé et moins investi dans une société coûte très cher à l’entreprise, et mon ancien patron l’avait bien compris. J’acceptais donc de partir, mais pas à n’importe quel prix…

Les chiffres !

En France, parler de salaire est tabou… mais pas ici ! Alors, voici les chiffres :

  •  Salaire : Augmentation de 520€ net / mois !
  • Temps de travail : des journées de 8h, avec au grand maximum un weekend par an à travailler : j’ai retrouvé le plaisir d’avoir du temps libre pour moi
  • Véhicule de fonction (contre véhicule de société auparavant)
  • Mutuelle, participation, intéressement, …
  • Plan épargne entreprise (j’y reviendrai très prochainement, promis)

Mais surtout : de nouveau très motivé pour se lever le matin et aller travailler, et ça, c’est extrêmement important vu le temps qu’on passe dans son travail ! J’ai aujourd’hui le sentiment que je suis assez payé pour le travail fourni, et cela fait du bien.

Pourquoi cet article ? Je sais que les temps sont durs, beaucoup trop de personnes sont en recherche d’emploi. Pour autant, je ne suis pas défaitiste et je n’arrive pas à me dire « j’ai un boulot c’est déjà bien ! » A moins de trente ans, avec le nombres d’années à travailler avant une éventuelle retraite, je trouve important de s’épanouir dans son job. Et je ne regrette absolument pas mon choix, je le referai sans hésitation ! Alors, je sais que ce n’est pas simple de franchir le pas, mais si vous êtes dans la même situation que celle que j’avais : pesez le pour et le contre, et lancez vous…

 

 Et vous, que changeriez-vous dans votre travail si vous le pouviez ?

Laissez un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *